Recherche avancée

Berne > Aktuelles > Réunion des ministres des Finances des pays germanophones... >

Réunion des ministres des Finances des pays germanophones au Luxembourg

Dienstag, 27. August 2019

Invités par le ministre des Finances, Pierre Gramegna, les ministres germanophones des Finances se sont réunis pour leur rencontre annuelle les 26 et 27 août à Mondorf-les-Bains. Lors de ce sommet informel, les ministres allemand, autrichien, liechtensteinois, luxembourgeois et suisse se sont penchés sur les dernières évolutions de la fiscalité européenne et internationale, les défis et les chances que la numérisation représente pour le secteur financier ainsi que la mobilité des travailleurs frontaliers.

Ainsi, Pierre Gramegna a reçu au Luxembourg le président et ministre des Finances de la Confédération suisse, Ueli Maurer, le vice-chancelier et ministre des Finances de la République fédérale d'Allemagne, Olaf Scholz, le ministre des Finances de la république d'Autriche, Edouard Müller, ainsi que le chef du gouvernement et ministre des Finances de la principauté de Liechtenstein, Adrian Hasler.

Des solutions globales aux défis fiscaux posés par l'économie numérique

Les discussions à Mondorf-les-Bains ont principalement porté sur l'évolution de la fiscalité européenne et internationale. Les cinq ministres ont procédé à un échange de vues sur les projets actuellement discutés au niveau des pays du G20 et de l'OCDE en matière de fiscalité des entreprises et leur impact éventuel sur les cinq pays représentés. Ils se sont plus spécifiquement intéressés aux défis fiscaux posés par l'économie numérique et la nécessité de trouver des solutions globales (level playing field), notamment au niveau de l'OCDE.

Le thème de la numérisation fut également abordé sous l'angle de son impact sur les services financiers. Ainsi, les ministres se sont intéressés à la numérisation en tant que défi et moteur pour les places financières, et notamment dans les secteurs traditionnels, tels que les banques et les assurances.

Les ministres germanophones ont dans ce contexte discuté de l'avenir des cryptomonnaies, et notamment du projet de "cryptomonnaie stable" Libra de Facebook. Ils ont dans ce contexte évalué les défis réglementaires et monétaires que devront relever les pouvoirs publics et le secteur financier.

L'espace Schengen: la concrétisation de l'intégration européenne

Le 26 août 2019, les participants à cette rencontre ont visité la ville de Schengen et le musée européen à Schengen, où ils ont été accueillis par Michel Gloden, bourgmestre de Schengen et l'ancien bourgmestre Roger Weber. Dans son allocution, Pierre Gramegna a souligné l'importance de l'espace Schengen, auquel les cinq pays représentés appartiennent, et a estimé que "le droit à la libre circulation dans l'espace européen a permis de développer la mobilité des personnes et travailleurs, et le travail frontalier constitue un important facteur de développement économique dans chacun de nos pays".

En effet, le sujet de l'intégration et de la mobilité des frontaliers a aussi été abordé lors des réunions de travail. Ils ont notamment discuté plusieurs mécanismes susceptibles d'améliorer la mobilité transfrontalière.

Pierre Gramegna commente: "La réunion des ministres des Finances germanophones est une plateforme importante et unique, en ce qu'elle réunit des pays membres et hors UE aux économies différentes hébergeant toutes des centres financiers de poids. Dans un environnement complexe et changeant, cette rencontre informelle et annuelle permet d'échanger des expériences en matière de politique fiscale et financière, et de s'informer sur les grands sujets du G7 et du G20, afin de mieux relever les défis qui se présentent."

En 2020, l'Autriche accueillera la réunion.

 

Communiqué par le ministère des Finances

Zurück zur Ausgangsseite