Recherche avancée

Berne > Aktuelles > Mission financière de Pierre Gramegna en Suisse, 4-6 juin... >

Mission financière de Pierre Gramegna en Suisse, 4-6 juin 2018

Dienstag, 05. Juni 2018

Dans ce contexte, il a eu des entrevues avec des hauts dirigeants de grands groupes financiers suisses, pour évoquer avec eux leur stratégie de développement dans l’Union européenne et le rôle que joue le Luxembourg dans ce contexte. À Bâle, le ministre a notamment eu des échanges avec des acteurs du monde économique et financier, dont il ressort que le Luxembourg reste une place de choix tant pour les assurances que pour les banques, et particulièrement pour le développement des fintechs.
 
À Zurich ainsi qu’à Genève, le ministre des Finances a fait le discours d’ouverture des conférences organisées par Luxembourg for Finance dédiées aux professionnels de l’industrie financière. Dans son discours, il a notamment souligné les liens étroits entre la Suisse et le Luxembourg, ainsi que la complémentarité entre les secteurs financiers. Devant une salle pleine, le ministre a notamment fait un exposé sur les développements économiques actuels dans l’Union européenne et sur les travaux en cours pour renforcer l‘Union économique et monétaire.

 
Dans le but de faire le point sur les dernières avancées et évolutions suisses dans le domaine de la fintech et pour renforcer les liens avec Zurich dans ce domaine, le ministre a visité F10, un incubateur fintech, pour discuter des possibilités de collaboration avec la LHoFT.
 
Pierre Gramegna commente: "Avec 12 milliards d’euros d’échanges dans les services financiers entre nos pays en 2017, la Suisse est un des premiers partenaires du Luxembourg hors UE et ce résultat excellent se fonde sur une complémentarité exemplaire entre nos secteurs financiers respectifs. Je me réjouis de voir que le Luxembourg reste la porte principale d’entrée pour les grands assureurs et banques suisses pour accéder au marché unique, et que de nombreux investissements de la Suisse à Luxembourg se concentrent sur la technologie d’information et sur les fintechs."

 

Communiqué par le ministère des Finances

Zurück zur Ausgangsseite